Coronavirus : « Le président se trompe, les Français doivent porter un masque dès maintenant », assure le chef des urgences Philippe Juvin

0
222

CORONAVIRUS – “Je pense que sur ça, le président de la République se trompe.” Ce dimanche 19 avril, le médecin Philippe Juvin, chef des urgences de l’hôpital européen Georges Pompidou, s’est exprimé sur l’un des principaux sujets depuis le début de l’épidémie de covid-19: le port du masque.

« Un masque vaut mieux que rien du tout, même fabriqué à la maison. ». Pour Philippe Juvin, chef des urgences de l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, se couvrir le nez et la bouche, en pleine épidémie de coronavirus, doit devenir un geste systématique : « C’est une intervention qui ne coûte pas très cher quand on le compare à un patient qui passe en réanimation et qui a probablement une efficacité importante », a-t-il déclaré à franceinfo. Pour lui, « les Français doivent porter un masque au moment du déconfinement mais aussi dès maintenant ».

Fermement opposé à une sortie massive du confinement le 11 mai

“C’est une intervention qui ne coûte pas très cher quand on le compare à un patient qui passe en réanimation et qui a probablement une efficacité importante”, a-t-il insisté. Philippe Juvin assure effectivement que des voix chaque jour plus nombreuses s’élèvent dans ce sens, que ce soit du côté de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) comme de la communauté scientifique mondiale.

Et d’ajouter, au sujet de la position d’Emmanuel Macron sur le sujet (qui ne préconise pas un port du masque dans l’immédiat): “Je pense que sur ça, le président de la République se trompe.”

Et ce n’est pas le seul sujet sur lequel l’ancien élu LR s’est prononcé puisqu’il a clairement explicité sa position quant au déconfinement : “Déconfiner tout le monde en même temps, c’est exposer les gens à une forme grave de la maladie”, a asséné Philippe Juvin. Pour lui, il faut ainsi que des lits de réanimation soient disponibles au moment du déconfinement, pour faire face aux nouveaux cas graves qui se présenteront nécessairement, ainsi que des “des capacités de testing de la population extrêmement massives” pour réagir au plus vite.

“Quand vous faites la guerre, il faut avoir des munitions. Sinon, on ne pourra pas déconfiner les Français en toute sécurité”, conclut Philippe Juvin.

Source : huffingtonpost.fr/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici