Saviez-vous que, selon l’histoire, ce n’est pas la première fois que le Hajj est suspendu

0
761

Les autorités saoudiennes ont appelé mardi les musulmans de tous les pays à suspendre pour le moment leurs préparatifs pour le hajj, le grand pèlerinage, face aux incertitudes liées à la pandémie du nouveau coronavirus.

Plus tôt en mars, l’Arabie saoudite a suspendu la Omra, le petit pèlerinage, craignant que le virus ne se répande dans les villes saintes de la Mecque et Médine.

Le Hajj a été suspendu au cours de l’Histoire
En fait, le pèlerinage a connu des perturbations au cours des siècles en raison de circonstances indépendantes de la volonté des autorités du Hajj.

Selon un rapport publié par la Fondation du Roi Abdul Aziz pour la recherche et les archives (Darah), la première fois que le Hajj a été interrompu était en 930 après JC lorsque les Qarmates, une branche syncrétique du Sevener Ismaili Shiite Islam qui se sont révoltés contre le califat abbasside, ont attaqué pèlerins le huitième jour du Hajj.

Le rapport indique que les Qarmates, convaincus que l’accomplissement du Hajj était un acte d’idolâtrie, ont tué plus de 30 000 pèlerins cette année-là, ont profané le Zamzam de La Mecque avec des cadavres et se sont enfuis avec la Pierre noire de la Kaaba à Hajr (Qatif de nos jours), leur capitale sur le golfe Persique à cette époque.

Une autre perturbation s’est produite en 968 après JC, indique le rapport, citant le livre d’Ibn Kathir «Al-Bidaya wan-Nihayah». Il a déclaré qu’une maladie s’est propagée à La Mecque et a coûté la vie à de nombreux pèlerins.

Le prophète Mohammed ﷺ a dit: «Si vous entendez parler d’une flambée de peste dans un pays, n’y entrez pas.»

Dans le même temps, les chameaux utilisés pour transporter les pèlerins à La Mecque sont morts en raison d’une pénurie d’eau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici